Fougères s’impose dans la douleur

N3M. Fougères - Le Mans : 79 -74. Handicapé par l’exclusion de Badiane, Fougères a dû livrer une bataille acharnée pour s’imposer

Les Manceaux montraient de l’envie et prenaient dès le début de la partie un léger avantage avec les réalisations de Kulinicz (2-6, 4’). Fougères revenait, mais leurs nombreuses fautes offraient à leurs opposants l’occasion de conserver leur avance (8-11, 8’). Coup dur pour les Fougerais avec l’exclusion de Badiane pour une faute disqualifiante, cela motivait ses partenaires qui reprenaient le jeu à leur compte et ils revenaient sur leurs adversaires à la fin du premier quart : 18-19. Les Manceaux, restaient sur la même lancée, et ils durcissaient leur défense et cela leur permettait ainsi de se détacher à la marque (22-31, 14’). Le public donnait de la voix et poussait les Fougerais à revenir dans le match. La réaction ne se faisait pas attendre, Tetainunuarii, Duboc et Kaménica réduisaient la marque pour prendre enfin les devants pour la première fois du match l’avantage (32-31, 18’) avant de concéder le nul à la pause : 38-38. La rencontre très équilibrée reprenait sur le même rythme. t Kamenica avec un tir à mi-distance donnait l’avantage aux Fougerais (48-44, 23’). Le Mans réagissait et Courcier permettait à son équipe de revenir au score (50-50, 26’). Les deux équipes se rendaient coup pour coup et ne se lâchaient plus à la marque. Avant la bonne initiative de Bourserie qui scorait à 3 points à la fin du troisième quart. 58-54. Les locaux prenaient le jeu à leur compte, et grâce à l’adresse de Bourcier (9 points) ils prenaient un avantage non négligeable (71-62, 35’). La réponse des visiteurs était directe, Zahoui et Kulinicz remettaient leurs coéquipiers sur la bonne voie (73-72, 39’). Une fin de rencontre très houleuse et indécise. Mais, c’est Fougères qui arrivait à tirer son épingle du jeu et même si c’est dans la douleur tenait sa 16e victoire :

79-74. FOUGERES - LE MANS : 79 - 74 (18-19, 20-19,20-16,21 -20).

Arbitres :MM. Burnel et Duveau. EXCLUSION : Badiane (7’).

FOUGERES : Bourcier 13, Duboc 11, Daniou, Bourseri 8, Chauvin, Laize. A, Riou 4, Laize. B, Tetainanuarii 28, Badiane 4, Kamenica 11. Entraîneur : C.Evano.

LE MANS : Courcier 6, Huet 2, M’Pondo 7, Loiseau 6, Kuyo, Chognard 7, Vanwedeveldt 9, Zahoui 15, Marchand 6, Kulinicz 16. Entraîneur : M.Donnard.
 
 
Ouest-France
Article issu de l'édition de Ille-et-Vilaine du dimanche 7 février 2016

La réaction du coach C EVANO:
Cette 16eme victoire a été acquise dans la douleur face à une équipe qu'on savait talentueuse et pas a sa place dans ce championnat. De plus, pas mal d'éléments contraires (2 joueurs absents Alexis et Clément), un joueur en reprise d'activité (Yoann) et Malick qui prend une faute disqualifiante en tout début de match nous font rapidement penser que ce ne sera pas un match facile et qu'il faudra redoubler de solidarité pour espérer gagner. Si défensivement nous avons du mal à tenir les duels, en attaque nous entamons notre travail de sape qui est de provoquer des fautes car on sait que c'est une équipe qui a du mal à défendre. Le score de parité a la mi temps montre que l'adversaire ne lâchera pas ce match. Nous passons en défense de zone dès l'entame de 2ème mi temps afin de "protéger" certains de nos joueurs déjà à 3 voire 4 fautes. De bons passages en attaque nous ont permis de prendre un peu de distance mais a chaque fois, cette équipe du mans, très agressive dans le 1c1 profite de nos erreurs défensives pour rester à notre contact. La fin de match sera serrée malgré nos 9 points d'avance a 4' de la fin, la faute a de trop nombreuses pertes de balles. Mais des lancers francs bienvenus nous permette de remporter ce match qui va compter car acquis dans la difficulté.
 
 

Fougères ne faiblit pas

N3M. Pacé - Fougères : 67 - 87. Les Fougerais n’ont pas eu de difficulté pour s’imposer face à Pacé.

Fougères a poursuivi, samedi, sa folle série d’invincibilité cette saison en allant s’imposer sur le parquet de Pacé (67-87). Une victoire acquise en toute logique tant Fougères était supérieure à son voisin pacéen, mais qui a eu du mal à se dessiner notamment à cause d’une entame de match laxiste de la part des hommes de Christophe Evano.« Ce qui est dur, c’est de garder notre investissement, et en première mitemps, on ne s’est tout simplement pas battus. Il ne faut pas oublier les valeurs qui nous ont fait gagner 15 matchs d’affilée » . Le second acte va voir les individualités de Fougères prendre le dessus. Plus agressifs en défense les visiteurs se procurent des attaques rapides et l’adresse refait surface.« On n’a pas changé grand-chose en seconde mitemps mais on a mis plus d’intensité. C’est une bonne victoire, la montée n’est pas acquise donc il faut continuer à gagner. » Pacé, valeureux, repart donc avec une nouvelle défaite malgré un visage combatif qui prouve le bon état d’esprit du groupe. Cependant, la seconde période mal maîtrisée laissait quelques regrets à l’entraîneur-joueur, Damien Delsarte.« On a réussi à les faire douter en 1re mi-temps. Il y a des moments clés où on rate des choses et eux mettent des gros tirs. Franchement, ils ont des individualités supérieures aux nôtres. On travaille dur pour faire ce qu’il faut pour se maintenir. Les gars font beaucoup d’efforts, il faut que ça se transforme au niveau comptable. » Et cela dès la semaine prochaine à Caen BC, un concurrent direct au maintien.

PACE CO - FOUGERES : 67-87 (17-18, 20-21, 16-26, 14-21)

PACE : De Almeida (12), Boulle (6), Chavoutier (6), Garel (4), Mahe (8), Douet (2), Delsarte (2), Guichard (16), Artus (12), Suignard (1). Entraîneur : D. Delsarte.
FOUGERES : Bourcier (18), Duboc (17), Daniou (2), Bourserie (9), Chauvin (3), Riou (3), Laize, Tetainanuarii Faatauira (8), Badiane (18), Kamenica (7). Entraîneur : C. Evano.
 
Ouest-France
Article issu de l'édition de Ille-et-Vilaine du dimanche 7 février 2016

La réaction du coach C EVANO:
Cette 15ème victoire s'est dessiné en 2ème mi-temps, avec une plus grande combativité, une plus grande implication de tous en défense et une plus grande agressivité dans l'attaque du cercle.
Face à cette équipe de Pacé très expérimentée, il fallait mettre ces ingrédients pour aller chercher cette victoire. On ne doit jamais oublié qu'il y a des incontournables en sport, incontournables qui nous permettent d'être invaincus a ce jour et que nous devons toujours avoir en tête pour relever le défi de la montée en nationale 2.
 

Les Fougerais en route vers la N2

N3M. Fougères - Laval : 78-67.

Victoire pour Fougères face à une équipe de Laval qui a contesté celle-ci jusqu’au bout.
Entre les deux équipes qui ne sont séparées que d’un point au classement, devaient sortir beaucoup d’enseignements concernant la suite de ce championnat. Une victoire des Fougerais et ceux-ci avaient pratiquement un boulevard devant eux pour accéder à la N2. Un succès des Lavallois et les deux camps se retrouvaient sur la même ligne au classement et là commençerait un autre championnat. Ce sont les visiteurs qui prenaient les devants par Parham (2-6, 2’). Les deux équipes se livraient une déjà rude bataille aussi bien défensivement qu’offensivement (4-9, 3’). Nicolas et Bayo, profitaient des imprécisions des locaux creuser l’écart (6-13, 6’). Knezevic donnait l’avantage aux Lavallois à la fin du premier quart : 14-17. Celui-ci continuait de faire mal aux Fougerais (14-21, 12’). Fougères, reprenait des couleurs, Daniou, Chauvin et Bourcier réduisaient l’écart (20-21, 14’), Parham, répliquait par un tir primé (2024, 14’). Pour la première fois Fougères prenait la tête grâce à Danniou et Bourserie (30-26, 17’). Kaménica sur le buzzer donnait l’avantage à la pause aux Fougerais : 38-35. Othrys profitait de quelques moments d’inattention des locaux pour faire recoller au score son équipe (50-46, 28’). Grâce à Badiane et Bourcier, Fougères menait à la fin du troisième quart : 58-48. Les locaux survoltés continuaient leur domination (62-48, 32’). Mais, cela donnait une raison à Laval pour se révolter et Bayo, réduisait le score (62-53, 33’). Tétainanuarii redonnait de l’ampleur à la marque pour les locaux (66-56, 36’). La partie n’était pas terminée et Bayo avec deux paniers primés réduisait la marque (68-64, 38’). Tout était à refaire pour Fougères mais une nouvelle fois c’est Bourcier qui à mi-distance scorait (73-64, 39’). Fougères, s’envolait pour s’assurer une victoire acquise avec la manière face à une très très belle équipe de Laval : 78-67. Dommage que seulement une seule de ses deux équipes montera en N2 car elles en ont le niveau. Mais pour l’instant ce sont les Fougerais qui ont un pied et demi à l’échelon supérieur.

FOUGÈRES - LAVAL : 78-67 (14-17, 24-18, 20-13, 20-19). Arbitres : MM. J. Corroyer et A. Drouaud.

FOUGÈRES : Bourcier (24), Duboc (10), Daniou (4), Coudray, Bourserie (12), Chauvin (2), Laizé, Riou, Tétainanuarii (7), Badiane (14), Kaménica (5). Entraîneur : Christophe Evano.
L
AVAL : Parham (9), Beaulieu, Quignette, Foucher (3), Gélu, Bayo (21), Jouanneau (2), Othrys (11), Knezevic (13), Nicolas (8). Entraîneur : Sébastien Cartier.

La réaction du coach: C EVANO
Les joueurs connaissaient l'enjeu du match, l'idée était surtout d'aborder cette rencontre en se concentrant sur ce que nous voulions faire dans le jeu. Notre début de match est poussif car nous avons des difficultés à contrôler les percussions adverses. De plus, en attaque, nous essayons de nous rassurer par des tirs extérieurs alors que le jeu était de jouer les 1c1 par le dribble ou par le jeu intérieur pour provoquer des fautes et prendre des tirs proches du cercle. Un changement de défense et un plus grand partage du ballon nous permet d'être devant a la mi temps. L'équipe aborde la seconde mi temps avec une grosse volonté défensive (13 points encaissés seulement face à la meilleure attaque de la poule), tout en gardant beaucoup d'agressivité vers le cercle en attaque (+ 10 à la fin du 3ème quart temps). Le quatrième quart temps fut un peu plus poussif car la fatigue et une défense plus haute de laval nous coupe un peu notre rythme. Mais malgré 2 tirs à 3 points encaissés coup sur coup (laval revient à 6 points) nous avons maîtrisé malgré tout la fin du match. Une nouvelle fois, l'état d'esprit des joueurs a été remarquable, certains choses ne se mesures pas dans les stats mais on une importance capitale dans ce genre de match. Il faut maintenant basculer très très rapidement sur le match a l'asptt caen samedi prochain car il sera tout sauf facile.

Article Ouest-France
 

Evano : « La victoire à Laval a lancé notre saison »

N3M. Avec aucune défaite à leur actif, les Fougerais accueillent, samedi, leur dauphin lavallois pour un match charnière. 
 
Entretien avec Christophe Evano, le coach.
 
Ce match face à Laval, vous y pensez tous les matins en vous rasant ?
(Rires) Non. Ça reste un match sur lequel nous ne réinventerons pas notre basket. Nous allons faire ce que nous savons. L’objectif est d’avoir un plan de jeu en attaque et en défense. Il n’y a pas de stress même si ce match compte double. Cependant, il reste dix matchs derrière. Si nous gagnons et que nous perdons les trois suivants, une victoire face à Laval n’aura servi à rien. Notre parcours ne se résume pas à ce match. Nous travaillons depuis août. Pour l’instant, cela fonctionne car nous n’enregistrons aucune défaite. Je veux juste que nous n’ayons pas de regrets après cette rencontre.
 
La victoire face à Laval en ouverture du championnat a débuté cette série d’invincibilité. Ce match face à un prétendant à la montée a été une forme de déclic pour vous ?

Oui car nous arrivions avec de nouveaux joueurs et un nouvel entraîneur. Nous marchions sur des œufs car il n’y avait pas d’habitude, ni d’affinités. Hors les joueurs ont besoin de « s’aimer » pour jouer ensemble. S’apprécier, cela demande du temps. Les joueurs ne savaient pas sur quoi s’appuyer avant d’aborder ce premier match de championnat car nous n’avions qu’un petit mois et demi de vécu commun. Ce match a permis de les rassurer sur leurs forces. C’est clairement notre match référence. Nous avions bien identifié la dimension athlétique hors norme de notre adversaire ainsi que ses limites dans le jeu qui doivent être aujourd’hui gommées. Cette victoire contre Laval a parfaitement lancé notre saison face à une équipe qui a affiché dès le début sa volonté d’accéder au niveau supérieur.
 
Il ne reste plus que vous et Laval pour la montée ?

Ces deux équipes sont, certes, en compétition pour l’accession mais il y aura des arbitres qui peuvent jouer les trouble-fête. Je pense à l’Hermine de Nantes qui est toujours au contact et qui nous avait posé des problèmes. Je pense également au Rennes PA. Aujourd’hui, toutes les équipes de la poule auront l’envie de faire tomber notre série.
Justement, un petit mot sur cette phase aller sans accroc.
Nous avons un objectif entre les joueurs et le staff que nous tenons secret. À côté, nous avons des objectifs intermédiaires qui nous donnent un élan et une phase aller sans accroc. Les gars ont été nobles et respectueux à chaque rencontre. Je suis satisfait de leur comportement et agréablement surpris de nos onze victoires. C’est une performance que nous apprécions mais aujourd’hui, il faut avant tout se projeter sur le lendemain. 
 
Fougères - US Laval
Samedi (20 h)  
Salle JUSTY SPECKER
 

CAEN BC - FOUGÈRES : 73-90

Les spectateurs du palais des sports avaient de quoi être inquiet, ils ne pensaient pas pouvoir tirer de positif avant le début d’un match qui s’annonçait déséquilibré entre une équipe qui a décroché sa première victoire lors du dernier match des phases aller et de l’autre un leader invaincu. Le début du match confirma, les inquiétudes des spectateurs, puisque les protégés de Michaël Déjardin vont encaisser un 8-0 lors la première minute, avant de lancer leur match par le biais d’un Romain Coeuret bien en jambe et qui marqua à lui seul plus d’un tier des points de son équipe. Toutefois, Fougères fut bien au-dessus de son adversaire d’un point de vue physique et en terme d’individualité ce qui lui permit de reléguer les réservistes caennais à 15 points à la fin du 1er quart-temps, malgré la volonté de jouer des locaux et le jeu pas toujours justes des Fougerais, le leader continuera d’accentuer son avance qui dépassa les trente points avant ce quatrième quarttemps qui laissa un goût amer à Christophe Evano « nous avons fait un match moyen, les têtes sont peut-être tournées vers le match de Laval, mais ce soir il y avait un match et les gars n’ont pas suivi les directives. Je suis content de la victoire, mais certains points m’interpellent, nous ne communiquons pas sur le terrain, nous ne sommes pas solidaires, il y a des comportements en match qui posent problèmes. Nous avons une semaine pour travailler et régler ces problèmes pour gagner la semaine prochaine » . Le doute et les têtes baissées étaient ce soir, et ce n’est pas à l’accoutumée, dans le camp des vainqueurs. 
 
CAEN BC - FOUGÈRES : 73-90 
 
CBC : Marie (2), Lozouet (3), Fraihat, Ramirez (6), Andre (4), Coeuret (25), Prinsaud (18), Belland (4), Bosquet, Szwaja (11). Entraîneur : M. Déjardin 
 
FOUGÈRES : Bourcier (13), Duboc (7), Daniou (3), Bourserie (21), Chauvin (14), Riou, Laize, Tetainanuarii Faatauir (6), Badiane (19), Kamenica (7). Entraîneur : C. Evano 
 

La réaction du Coach C EVANO:

Match de reprise au Caen BC face à l'avant dernier du championnat. Face à une équipe atypique demandant quelques réglages en attaque et en défense, l'équipe prend rapidement 15-20 point d'avance ce qui permet d'ouvrir le banc et d'impliquer l'ensemble de l'équipe. L'équipe aborde le 3ème quart temps avec un bon état d'esprit défensif (10 points encaissés seulement) ce qui ne sera pas le cas du dernier quart ou l'absence de communication et des mauvais placements nous voit encaisser 32 points (score final 90 à 73). L'équipe termine invaincu à la fin des matchs aller ce qui est une belle performance car seulement 2 équipes en France (sur les 144 qui évoluent en Nationale 3) le sont.
Dans l'attente de recevoir samedi 16 Janvier 2016 à 20H00 salle Justy SPECKER le club de l'US LAVAL

Article Ouest-France
 

Fougères écrase son adversaire

Cherbourg - Fougères : 65-115.
Fougères a montré sa supériorité tout au long de la rencontre et vient s’imposer en toute logique.

Comme on pouvait le pressentir dans ce duel des extrêmes, Fougères a littéralement englouti la lanterne rouge cherbourgeoise. Mieux armés à tous les postes, les Bretons ont effectivement étrillé des Cherbourgeois trop frêles et gentils pour espérer rivaliser avec de solides leaders. D’entrée, l’armada fougeraise se met en marche et asphyxie les locaux en défense pour mieux les déborder en attaque. Après 1’26 de jeu, la partie semblait déjà pliée pour les hommes de Christophe Evano qui mènent 0-10. Les visiteurs récitent leur basket et l’écart se creuse rapidement (5-20, 5’). Les Cherbourgeois, trop faibles dans le secteur intérieur subissent logiquement la loi des Bretons et les voient s’envoler (9-35, 10’).
Si les bleus résistent mieux dans le second quart sous l’impulsion de Wittemberg (12 pts), le collectif fougerais est un cran au-dessus et continue son récital sous l’impulsion de Daniou, Bourcier et Bouserie pour s’octroyer 30 points d’avance à la pause : 29-59.

Christophe Evano fait tourner son effectif en seconde période. Les joueurs restent concentrés. Bourcier plante derrière l’arc de cercle, Duboc à la mène est percutant, les intérieurs Badiane et Tétainnanuarii font des des misères dans la peinture locale et la formation fougeraise continue de dominer les débats jusqu’au coup de sifflet final. Le contrat est rempli pour Christophe Evano :« On aborde très bien la rencontre et cela devient plus facile. On était bien en place défensivement et malgré l’écart important, les gars sont restés concentrés et investis. L’effectif a pu tourner, tout le monde a scoré, c’est bien pour le groupe »,conclut l’entraîneur.

CHERBOURG - FOUGÈRES : 65-115. (9-35, 20-24, 18-26, 18-30).
Arbitres : MM. Gahéry et Jallu
CHERBOURG : Lebaron 1, Regbaoui 4, Grand-Guillot 6, Guérin 9, Wittemberg 18, Dorange 9, Vernede 3, Leyronas 4, Rochedy 11. Entraîneur : Pierre-Olivier Giot.
FOUGÈRES : Bourcier 24, Duboc 13, Daniou 13, Bourserie 10, Chauvin 9, Riou 7, Laize 2, Tetainanuarii 12, Badiane 15, Kaménica 10. Entraîneur : Christophe Evano.

La réaction du  coach: C EVANO
Belle victoire contre une faible équipe de Cherbourg qui nous permet de finir l'année invaincus. Les joueurs ont été sérieux dans l'approche du match et dans leur investissement pendant ce qui a aussi rendu les choses facile. Les 10 joueurs ont marqués et chacun a eu du temps de jeu pour s'exprimer. Place maintenant à une coupure complète d'une semaine, reprise des entrainements le 28 décembre et 1er match de championnat le 9 janvier 2016 au Caen BC.
 
Article Ouest-France
 

Fougères - Hermine Nantes : 67-57

Les visiteurs prenaient très vite la tête par Lecointe (3-6, 3’), mais les Nantais commettaient des fautes qui permettaient aux locaux de revenir (10-10, 5’). Bourcier, mettait son équipe en tête à la fin du premier quart.
Les jeunes Nantais, posaient beaucoup de problèmes aux Fougerais, qui n’arrivaient pas à prendre l’ascendant (20-22, 12’). Badiane, commençait à trouver ses marques (28-24, 13’) et comme Duboc en faisait de même, Fougères se donnait de l’air à la pause (38-31). Les actions offensives étaient bien enrayées des deux côtés par les défenses. Une nouvelle fois, c’est Duboc qui faisait la différence (45-35, 25’). Nantes, commençait à souffrir physiquement, et Fougères continuait son travail de sape pour mener à la fin du dernier quart.

Lecorps, Gravet et Quiros essayaient d’enrayer la machine fougeraise (58-51, 34’). Fougères devait cravacher pour se détacher définitivement mais sans succès car Nantes faisait plus que de la résistance (58-53, 36’). La fin de la partie était très stressante car les deux camps se rendaient coup pour coup (61-57, 38’). Badiane, ne ratait pas ses lancers-francs, à l’entame de la dernière minute (63-57, 39’). Bourserie et Bourcier se chargeaient de conclure (67-57). Fougères reste leader du groupe et toujours invaincu mais si sa victoire est logique, elle a été très longtemps contestée par une belle équipe Nantaise qui mérite bien également son classement.

FOUGÈRES - NANTES : 67-57 (20-17, 18-14, 15-8, 14-18). 

FOUGÈRES. Bourcier 10, Duboc 14, Daniou, Bourserie 11, Chauvin, Riou 3, A. Laizé 3, Tetainanuarii 14 Badiane 12 Kaménica. Entraîneur : Christophe Evano. 

NANTES. Denis 5, Boulaire, Guillou 14, Maudeux 6, Lecointe 12, Lecorps 12, Gravet 9, Jobard, Quirs 3, Emériau. Entraîneur : Taunais Alexandre. 

La réaction du COACH C EVANO:
Envisager jouer les premiers rôles passe aussi  par gagner des matchs pas forcément toujours aboutis. Ce fut le cas samedi face à une très bonne équipe de l'hermine qui n'était pas 2ème par hasard et qui n'avait rien à perdre en venant à fougères. Une nouvelle fois, notre début match est poussif avec une défense qui laisse trop de rebonds offensifs à l'adversaire, qui n'est pas assez agressive sur la balle, et une attaque qui balbutie. Nous atteignons la mi temps avec une avance de 7 points (38-31) mais on sait déjà que cette équipe de l'hermine ne lâchera pas ce match quoiqu'il arrive. Un bon passage défensif nous permet d'avoir plus de possessions que l'adversaire et de prendre 14 points d'avance à la fin du 3ème quart temps. Mais une nouvelle fois, des approximations en attaque ne nous permettre pas de garder nos distances avec l'adversaire qui revient à 4 points à 2' de la fin. Mais nous gérons  bien les derniers ballon avec également une bonne adresse aux lancers francs. C'est une victoire qui va nous permettre de rester en alerte sur le fait que la saison va être longue, que nous serons attendus par des adversaires qui souhaitent tous être les premiers à nous faire tomber. A notre équipe d'assumer ce statut et de travailler toujours plus dur pour être performante.

Article Ouest-France
 

Carquefou - Fougères : 57-94

« Il va falloir faire un gros match » , déclarait Thomas Postel, le coach carquefolien, avant de débuter la partie contre le leader de la poule, invaincu depuis le début du championnat. En face, Carquefou présentait sa formation habituelle, mais physiquement, avec un seul « 2 m » (P. Renaud), la partie s’annonçait difficile, car les Fougerais étaient venus, comme l’annonçait Christophe Evano, leur entraîneur, « pour gagner et envoyer un signal fort aux autres équipes qui jouent le podium » .

Malgré un 1er et 3e quart-temps disputés, et remportés par Carquefou par un petit avantage, les deux autres ont été largement dominés par des Fougerais qui, bien plus adroits et défendant mieux, ont rapidement fait la différence pour s’imposer finalement avec 37 points d’écart.D’autant que les Carquefoliens étaient en panne au début du dernier acte. Il a fallu en effet attendre un peu plus de sept minutes pour qu’ils mettent leur premier panier (51-79) ! « Il a fallu être patients, car, au milieu du 3e quart-temps, on est seulement à + 7 (47-54). Et cette victoire on a quand même été la chercher » , soulignait Christophe Evano, l’entraîneur de Pays de Fougères. 

CARQUEFOU - PAYS DE FOUGERES : 57-94 (23-21, 9-25, 17-15, 8-33). Arbitres : L. Poullelaouen et F. Vincendeau.

CARQUEFOU : Febrissy 11, Masse 5, P. Renaud 6, Paczecha 10, Battiston 5, R. Renaud 8, Gavrel 4, Nicolas 8. Entraîneur : Thomas Postel. 

FOUGERES : Bourcier 12, Duboc 9, Daniou 8, Bourserie 21, Chauvin 3, Riou 5, Laize 2, Tetainanuarii 9, Badiane 10, Kamenica 15. Entraîneur : Christophe Evano. 

La réaction du Coach C EVANO:
Ce déplacement à Carquefou était pour nous l'occasion de renforcer notre statut de leader en cas de victoire et en même temps de mettre cette bonne équipe de la poule a 2 défaites. Après un 1er quart temps ou, comme prévu, nous devons faire face à l'euphorie de l'équipe de carquefou qui cherche à emballer le match, des réglages en défense (9 points encaissés au 2ème quart temps) et un accent mis sur le jeu intérieur nous permet de compter 17 points d'avance à la mi-temps. Un mauvais repli défensif dans le 3ème quart et quelques mauvais choix offensifs voient l'équipe de carquefou revenir a 7 points mais l'équipe, avec plus de patience en attaque et avec des joueurs sortis du banc et apportant beaucoup d'agressivité en défense nous permet de reprendre de l'avance puis de dérouler notre basket basé sur le partage du ballon et la vitesse d'exécution. Les joueurs ont une nouvelle fois fait preuve d'un état d'esprit irréprochable.

 
Article Ouest-France
 

Fougères a fait le travail

N3M. Fougères - Union Tours : 73-52. Septième succès consécutif pour les Fougerais face à Tours qui n’a jamais baissé les bras.

Pour cette rencontre, deux sujets de conversations étaient dans la bouche du nombreux public : Fougères allait-t-il garder son statut d’invincibilité et comment allait se comporter la nouvelle recrue fougeraise, le Sénégalais, Malick Badiane (2, 11 m, 109 kg) ? 

Les deux équipes se lançaient d’entrée à l’offensive (10-5, 4’). Fougères commençait à percuter dans la raquette adverse par Daniou et Laizé (15-7, 8’). Tours répliquait par Cizeau (17-11, 9’). Fougères remportait le premier quart (2113). Tours revenait, tranquillement dans la partie par Da Costa et Dzizmedian (21-17, 12’). Fougères avait du mal dans sa circulation de balle et n’arrivait pas à se défaire de l’emprise de son adversaire (27-24, 15’). Bourcier retrouvait son adresse et cela permettait aux locaux de reprendre un avantage plus conséquent (36-26, 19’). Fougères menait à la pause (40-28).

Tours repartait sur les chapeaux de roues et Ledoux et Cizeau réduisaient la marque (40-33, 22’). Fougères n’était pas dans un grand soir et n’arrivait pas à imposer son jeu et laissait l’initiative à son adversaire (4035, 25’). Malgré tout, les locaux, grâce à Tetainanuarii, Badiane et Kaménica, se donnaient un peu d’air avant le dernier quart (54-37). Lors de celui-ci, Fougères prenait enfin les choses en main et aggravait le score (63-43, 34’). Une nouvelle fois, Bourcier faisait admirer son jeu à mi-distance et l’équipe de Christophe Evano s’envolait pour une septième victoire (73-52). Si le jeu local n’a pas été parfait, l’objectif de la victoire est là, et c’est certainement le principal pour la suite du championnat. 

FOUGÈRES - TOURS : 73-52. (21-13, 1915, 14-9, 19-15). 

Arbitres : MM. J. Corroyer et A. Bouche. 

FOUGÈRES. Bourcier 17, Daniou 5, Bourserie 10, Chauvin 8, Coudray, Riou, A. Laizé 3, Tetainanuarii 18, Badiane 4, Kaménica 8. Entraîneur : Christophe Evano. 

TOURS. Bergeron 6, Gonzales 4, Nzoungou 2, Goubet 2, Dzizmedian 2, Da Costa 8, Lemaire 7, Ledoux 6, Lacueille 5, Cizeau 10. Entraîneur : Olivier Bertrand. 

La réaction du coach:
Tout était réuni pour que la réception de Tours soit un piège: le buzz (bien malgré nous) lié à l'arrivée de Malick Badiane, une semaine d'entraînement un peu particulière consacrée à l'intégration de ce nouveau joueur dans les formes de jeu, un adversaire de grande qualité qui comptait déjà 4 victoires à son compteur et qui n'avait rien à perdre. Notre début match le montre, nous n'arrivons pas à trouver de rythme dans ce match ni en défense ni en attaque. De nombreux échecs dans les tirs extérieurs, quelques oublis défensifs ne nous permettent pas de prendre plus de 6-7 points d'avance et donc de décrocher cette équipe de Tours très bien organisée défensivement notamment. De la réussite proche du panier permet à l'équipe de prendre confiance et de compter 12 points d'avance à la mi-temps. Le 3ème quart temps sera la copie conforme des 2 premiers, pas de réussite dans les tirs extérieurs et un faux rythme des 2 côtés du terrain. Notre zone 2-3 perturbe malgré tout énormément l'adversaire et nous permet d'avoir un maximum de possessions en attaque. Une série de 3 tirs à 3 points d'affilé nous donne enfin de l'air au tableau d'affichage (+ 20 à la 33 ème minutes). La fin de match nous permet de faire un peu plus de rotation. Même si la victoire à mis du temps à se dessiner, elle nous permet d'aborder Carquefou en étant invaincu.

Article Ouest-France
 

Nouvelle recrue pour le PFB !

 Malick BADIANE arrive au PFB pour renforcer le jeu intérieur jusqu'à la fin de saison.
Le Pays de Fougeres Basket, à la recherche d'un joueur supplémentaire pour consolider sa raquette vient d'enregistrer, après avoir passé les tests médicaux, la signature d'un joueur d'expérience en la personne de Malick BADIANE.
Né à Dakar en 1984, ce joueur de 2.11m et 109 kgs souhaitait se relancer après une grave blessure au genou il y a 2 ans le privant ainsi de terrain pendant plusieurs mois.
Drafté au 2ème tour par les Rockets HOUSTON (NBA) en 2003, Malick évoluera 5 ans dans le plus haut championnat Allemand (basket-ball Bundesliga) et participera à l’Euroleague avant de jouer en France en PRO A à Dijon, PRO B à Nanterre, St Quentin, Boulazac, l’Hermine de Nantes puis Chartres NM1.
Avec cette signature les dirigeants du PFB affiche un peu plus leurs ambitions à savoir une montée à court terme en NM2 de son équipe fanion.
 
Nous lui souhaitons la bienvenue dans notre club !
 

La Coupe de France au profit de l’autisme

La recette du match de Coupe de France entre Fougères et Rennes sera versée à l’association Ted Dit Autisme.
Après un début de saison exceptionnelle, six matchs, six victoires, en championnat N3, les basketteurs du pays de Fougères s’attaquent à un gros morceau, vendredi. L’Union Rennes basket (URB),3e de N2 se présente en Coupe de France devant les hommes de Christophe Eveno. « Ce sera compliqué face à une équipe de Nationale 2, reconnaît le président Laurent Coudray . Mais on veut faire quelque chose. Et c’est également important de faire une bonne prestation pour préparer la fin des matchs allers, car deux grosses rencontres nous attendent face à Tours et Carquefou. »
 
Pour la bonne cause:
Alors les basketteurs fougerais auront besoin d’un maximum de soutien afin de poursuivre cette série d’invincibilité. D’autant que ce sera pour la bonne cause. En effet, à l ’ initiative de Didier Garçon (membre du conseil d’administration du club fougerais) et du président Laurent Coudray, une partie de la recette, provenant de cette rencontre, sera reversée à l ’ association Ted dit Autisme pays de Fougères, créée il y a quatre ans, par des parents d ’ enfants atteints d ’ autisme. « Notre club, ouvre son cœur pour une bonne cause , commente Didier Garçon. De plus c’est une association locale qui vient en aide à une autre association locale. C’est pour nous très important de réunir le monde sportif et de sensibiliser les gens à cette maladie qui peut toucher tout le monde. » « Nous sommes un club de sport, mais nous sommes également capables de faire de la solidarité ,renchérit Laurent Coudray . L’autisme touche beaucoup d’enfants, avec une naissance sur 100. Il y a un manque de structures d’accompagnement. Les fonds récoltés permettront d’aider les familles dans leur développement. »
Vendredi 20 novembre , à 20 h, à la salle Justy-Specker, coupe de France de basket : Pays de Fougères (N3) contre URB Rennes (N2). Entrée : 4 € au profit de l’association Ted Dit. 
 

Fougères a tout à gagner
 
Coupe de France. Fougères (N3) - Union Rennes (N2), 20 h 30. Les Fougerais vont jouer à fond cette rencontre de gala.
Fougères, solide leader de N3, et par ailleurs invaincu en 6 rencontres, va cette fois-ci se trouver en face d’un adversaire d’un autre acabit. L’URB est 3e dans sa poule de N2, et constituera un sérieux test. « Lors de nos autres rencontres, à part Laval, tout a été un assez facile , avoue le coach local Christophe Evano. Ce genre de rencontre va nous permettre de nous positionner face à un adversaire d’un autre calibre : il y a un monde d’écart entre la N2 et la N3 ». Ce match servira en tout cas à préparer les prochaines rencontres de championnat, notamment face à Carquefou et Nantes, qui sont juste derrière les Fougerais au classement. Mais avant cela, il y a ce match que Fougères attaquera avec un bonus de sept points d’avance, du fait de l’écart de division. « Il faudra être concentré dès le coup d’envoi pour ne pas se faire rejoindre trop rapidement, commente Evano.Puis, essayer de trouver de la rigueur dans nos phases défensives et offensives, en ne laissant pas nos adversaires prendre la main sur la rencontre ». Fougères jouera sans pression particulière, porté par son public et une bonne cause. Le club reversera à l’association locale « Ted dit autisme » une partie de la recette. « C’est bien que notre club ouvre son cœur pour la bonne cause, qu’une association locale vienne en aide à une autre association locale » , commente Didier Garçon, un dirigeant. Côté rennais, seuls Sall et Fontaine devraient être absents. Le club prend l’affaire au sérieux, pouvant récupérer un ou deux points en championnat via cette coupe, à condition de passer les 16es de finale. FOUGERES. Bourcier, Duboc, Daniou, Chauvin, Noël, Bourserie, Laizé, Riou, Tétainuarii, Kaménica. URB. Mitic, Zivkovic, Hufschmidt, Gautier, Pené, Negrobar, Sclear, Belloir, Ben Driss. Ce soir, à 20 h 30 , salle Justy-Specker. Entrée : 4 €. 
 
Article Ouest-France
 

Fougères s’impose avec la manière

Fougères - Avrillé : 88-49. Fougères a fait son travail de leader et s’impose avec la manière face à Avrillé.
 
Fougères, invaincu depuis le début de championnat, avait la ferme intention de le rester après cette rencontre. Mais comme les séries sont faites pour être brisées, Avrillé avait de son côté une petite idée en tête. Ce sont les visiteurs qui prenaient le jeu à leur compte par Huchon et A. Chesneau (4-7, 2’). Fougères revenait tranquillement au score par Duboc et Tétainanuarii (9-9, 3’). Bourserie, Bourcier et Duboc, commençaient à trouver de l’espace dans la raquette adverse (19-12, 6’). A. Chesneau et Gerlei, permettaient à Avrillé de recoller à la marque (20-16, 8’). Malgré tout, adroits à mi-distance, les locaux remportaient le premier quart (2818). Les Fougerais continuaient de pratiquer un basket de qualité, ce qui permettait à Chauvin de creuser l’écart (36-22, 13’). Les visiteurs essayaient d’enrayer la machine fougeraise avec A. Chesneau (38-25, 16’). Tétainanuarii, Bourcier, remettaient les pendules à l’heure (52-25, 18’). Fougères menait à la pause (56-28).
 
Fougères qui pourtant avait de la marge, ne baissait pas de régime, et ne laissait que peu d’espace à son adversaire (6632, 24’). Cela devenait très compliqué pour Avrillé, qui malgré sa bonne volonté, n’arrivait pas à réduire la marque à la fin du troisième quart (77-41). Christophe Evano profitait de l’écart pour faire tourner son banc, reposer son cinq majeur et donner du temps de jeu à ses jeunes joueurs Alexis Laizé et Antoine Coudray. Fougères s’acheminait tranquillement vers une victoire sans contestation possible (88-49). Et poursuit également sa série de six succès de suite. 
 
FOUGÈRES - AVRILLÉ : 88-49 (28-18, 28-10, 21-13, 11-8).
Arbitres : MM. Gueneshaut et Leveziec. 
 
FOUGÈRES : Boucier 21, Duboc 14, Daniou 4, Noël 3, Bourserie 7, Chauvin 12, Coudray, Riou 6, Tétainanuarii 18, Laizé 3. Entraîneur : Christophe Evano. 
 
AVRILLÉ : Huchon 5, Girard 2, T. Chesneau 2, Toque 3, Grelier 4, Beuremila 2, A. Chesneau 16, Gerlei 8, Soulard 7. Entraîneur : Johan Praud. 
 
La réaction du coach C.EVANO:
Face à une équipe d'avrillé qui va se battre pour ne pas descendre mais qui restait sur une victoire, l'objectif était d'aborder ce match concentrés et déterminés afin de le rendre facile. Après un quart temps de réglages offensifs et surtout défensifs, l'équipe a commencé à mettre plus de pression défensive et du coup à développer du jeu rapide. De l'adresse dans les tirs extérieurs et intérieurs , de l'agressivité face au panier, du plaisir pris en défense nous permet d'avoir 22 points d'avance à la mi-temps. Le suite du match ne fera que confirmer ce deuxième quart temps, chaque joueur apportant sa contribution au jeu, ce qui n'est pas chose facile car les remplaçants ont souvent peu de temps pour s'exprimer et en plus ils doivent être performants rapidement. Ils ont relevé ce challenge et je les en félicite.
 

Victoire du Pays de Fougères Basket au MANS

Une seule fois seulement, Le Mans aura pris les devants durant ce match. Car pour le reste, Fougères a eu la main mise sur la rencontre. Annoncé comme un véritable rouleau compresseur, l’équipe bretonne fait parler la poudre d’entrée et ne fait qu’une bouchée d’une vaillante équipe mancelle trop limitée et maladroite (12-25, 10’). Mais loin d’abdiquer, les Sarthois s’accrochent avec les moyens du bord. En chef de file, Zahoui (17 points) trouve auprès des jeunes Loiseau (9), Mpondo (12) et Jeanne (2) les partenaires idéaux pour maintenir le navire à flot (23-28, 13’). Drivé de main de maître par Bourcier (19), Fougères repousse les bonnes intentions mancelles. Avec un sympathique 6 sur 14 à trois points (43 % de réussite), les pistoleros bretons se régalent derrière la ligne. Et comme Tetainanuarii est intenable (27), les visiteurs prennent le large à la pause (32-46, 20’).
 
Au retour des vestiaires, le calvaire continue pour les Sarthois. De loin ou de près, les Fougerais arrivent à alimenter la marque (49-76, 38’). Malgré les efforts de Mpondo sous le cercle, les têtes jaltaises sont touchées. Il faut un dunk rageur de Vanweydeveldt pour réveiller un public aphasique. La marche était trop haute côté manceau face à « l’ogre Fougères » . La logique a été respectée et c’est le plus fort qui a gagné (60-84). Entre Le Mans et Fougères, il y’a bien une classe d’écart.
 
JALT LE MANS - FOUGÈRES : 60-84. (32-46), (12-25), (20-21), (15-25), (13-13).
 
JALT LE MANS : Huet (2), Mpondo (12), Zahoui (17), Vanweydeveldt (4), Kulinicz (2), Courcier (6), Loiseau (9), Kuyo (0), Chognard (6), Jeanne (2). Entraîneur :Mathieu Donnard.
 
FOUGÈRES : Bourcier (19), Duboc (14), Daniou (6), Bourserie (11), Tetainanuarii (27), Chauvin (2), Riou (0), Kamenica (5). Entraîneur : Christophe Evano. 

La réaction du Coach C EVANO
Face à une équipe du mans avec un effectif modifié (arrivée d'un nouveau joueur ) et en recherche de résultats, nous avions décidé de mettre beaucoup de pression défensive afin de ne pas leur donner l'occasion de prendre confiance sur le début de match. En attaque, nous avions également cette volonté d'avoir beaucoup d'agressivité afin de provoquer des fautes adverses et de les faire rentrer dans les rotations. Si le début de match est conforme à ce que nous voulions faire (+ 15 a la 12ème minutes) , des mauvais choix en attaque et quelques oublis défensifs permettent à cette équipe de la JALT de revenir à - 8 (16ème minutes). La mi temps permet de réinsister sur cette volonté d'être agressif des deux côtés du terrain. Une bonne alternance jeu intérieur/jeu extérieur, un jeu de transition bien exploité par les joueurs, de l'adresse dans les tirs nous permettent de prendre 20 points d'avance (28ème minutes). Les joueurs gardant cette volonté de se passer le ballon jusqu'au bout, l'écart continue de monter et l'équipe vit une fin de match sereine.
 
Article Ouest-France
 

Pays de Fougères Basket : « Il faut rester humbles »

Depuis sa création en 2009, l’équipe fanion du Pays de Fougères basket, qui évolue en nationale 3, n’a jamais connu un début de saison aussi favorable. L’entraîneur maintient ce cap.
 
Avec quatre victoires d’affilée, l’équipe de Christophe Evano est aujourd’hui leader de son groupe. Son arrivée comme entraîneur y est certainement pour quelque chose. Malgré tout, Christophe Evano ne veut pas s’enflammer. « Il ne faut pas nous voir plus beaux que nous le sommes. Il faut rester humbles et continuer à travailler. N’oublions pas que nous sommes une équipe en pleine construction avec cinq nouveaux joueurs, d’où encore des automatismes à acquérir avec les anciens. » Avec l’arrivée de joueurs de qualité comme, Rodrigue Tétainuarii, Benjamin Bourserie et Goeffrey Bourcier, (tous ex-Aurore de Vitré), Christophe Evano a su mettre sur pied un groupe qui est aujourd’hui performant.
 
Un bon potentiel
 
« Mais, il y a encore des carences, insiste l’entraîneur. On se met trop au niveau de notre adversaire dans le secteur défensif, alors que l’on devrait imposer notre jeu. On se met en difficulté tout seul, il faut que la défense se répercute sur l’attaque et pas l’inverse. Nous devons travailler dans ce sens ». La victoire, lors de la première journée à Laval (82-89, après deux prolongations) ainsi que celles face à l’ASPTT Caen, Rennes PA et Pacé, ont confirmé le potentiel du groupe fougerais. « C’est vrai qu’il faut assumer notre place, assure le manager. Mais aujourd’hui, notre objectif est d’être sur le podium. Nous allons enchaîner les rencontres les unes après les autres. Ensuite, on verra. La route est longue et d’autres équipes (Laval, Carquefou) ont également des ambitions. Donc, ne sautons pas les étapes. »
 
Maintenir le bon état d’esprit
 
Laurent Coudray, président du Pays Fougères basket, tient le même discours. « Il faut avoir l’ambition de ses moyens et non l’inverse , affirme Laurent Coudray. Pour l’instant, rien ne sert de penser à la N2. L’objectif, c’est bien d’être sur le podium. Continuons de grandir, de prendre de l’expérience, d’avoir un état d’esprit irréprochable entre les joueurs, le staff technique, les dirigeants et bénévoles et la saison sera parfaite. » Cette semaine, l’équipe va jouer en coupe de France puis en coupe de Bretagne. « Cela va me permettre de faire tourner le banc et de faire une revue d’effectif, c’est nécessaire pour la suite du championnat », conclut le coach local.
Samedi 31 octobre, déplacement au Mans (Sarthe) et le 7 novembre, réception d’Avrillé (Maine-et-Loire). 
 
Article Ouest-France du 21/10/2015
 

Coupe de France 2ème tour. RENNES CPB (PN) - PAYS DE FOUGERES (N3) : 63-73

Pourtant privés d’une grande partie de leur effectif ( R.TETAINANUARII, B.BOURSERIE, N.KAMENICA, G.BOURCIER), les Fougerais se sont imposés hier soir à Rennes.

RENNES CPB - PAYS DE FOUGERES : 63-73 (27-18, 18-24, 11-19, 7-12)

Arbitres : M. Furon et Ribault.
RENNES CPB : Bonato 11, Seyer 8, Duchelas 2, Rondel 5, Bessou 2, Josso 20, Chantrel 15.
PAYS DE FOUGERES : Duboc 21, Daniou 14, Noël 9, Chauvin 10, Laizé B. 3, Riou 2, A. Laizé 14.
 

Fougères - Pacé : 81-63. Contrat rempli pour l’équipe de Christophe Evano, elle poursuit sereinement son petit bonhomme de chemin.

Avec 3 victoires d’affilées, les Fougerais avec l’objectif d’en obtenir une 4e surtout à domicile face à Pacé qui pour l’instant était à la recherche d’un premier succès. D’entrée de jeu les deux équipes se portaient offensivement dans la raquette adverse (7-6, 3’). Bourserie et Chauvin se montraient de suite en évidence (14-8, 6’). Mahé et Guichard, réduisaient la marque (18-14, 7’). Fougères remportait le premier quart : 23-16.
Les locaux commençaient à prendre la rencontre à son compte, Bourserie et Riou, creusaient la marque (28-18, 11’, 33-23, 15’). Les Pacéens essayaient de ne pas se faire distancer, Mahé et Guichard maintenaient leur équipe dans la partie (35-28, 17’). Fougères, menait à la pause : 41-33.

A, la reprise le jeu s’équilibrait, les deux équipes n’arrivaient pas, soit à se détacher ou à revenir à la marque (46-38, 24’). Bourserie mettait le feu dans la raquette adverse et donnait un écart plus conséquent à la marque (56-40, 27’). Fougères abordait l’entame du dernier quart avec un avantage non négligeable : 59-46.
Pacé, essayait le tout pour le tout et sans complexe revenait au score (59-52, 33’). Une nouvelle fois, c’est Bourserie qui se chargeait de répliquer à ses adversaires (63-52, 34’). Sans produire une rencontre de haute qualité, les locaux, tranquillement géraient leur rencontre (70-55, 35’). Le festival de Benjamin Bourserie continuait et il arrivait à marquer ses 30e points (79-60, 39’). Fougères, remportait sa 4e victoire sans contestation et restait ainsi en tête de son groupe : 81-63. Maintenant, Fougères, doit assurer ce statut de leader et devenir l’équipe à battre, « le plus tard possible » , pour le reste de ce groupe de N3. 

FOUGÈRES - PACE : 81-63 (23-16, 18-17, 18-13, 22-17).
Arbitres : M. P. Barbaud et A. Fouillet.
FOUGÈRES : Bourcier (16), Duboc (4), Daniou (5), Noël, Bourserie (32), Chauvin (7), Riou (4), Laizé, Tetainanuarii (6), Kamenica (7). Entraîneur : C. Evano. 
PACÉ : De Almeida (12), Seiller, Chavoutier (2), Garel (8), Mahé (16), Guégan, Douet, Delsarte (4), Guichard (18), Legrand (3). Entraîneur : M. Charlettine.

LA REACTION DU COACH C.EVANO:
Pour la réception du CO Pacé, nous avions décidé d'aborder le match avec beaucoup d'intensité en attaque mais surtout en défense afin de ne pas laisser un adversaire qui doute (0v/3d) prendre confiance. 
C'est un peu le contraire qui se produisit car l'équipe manqua singulièrement de rythme en défense et en attaque. De nombreuses pertes de balles, des approximations en attaque et donc de la maladresse dans les tirs mais surtout une défense trop laxiste ne nous permet pas d'assoir une vraie domination. De bonnes séquences défensives nous permettent de déployer par moment de la contre attaque. La deuxième mi temps est malheureusement conforme à la première, beaucoup de mal à imposer notre jeu ce qui donne la possibilité à Pacé de rester au contact. Une plus grande agressivité dans les 1c1 ainsi qu'une adresse retrouvée à 3 points nous donne de l'air et nous permet d'avoir une fin de match où l'on gère et les blessures (Nikola et Rodrigue) et les temps de jeu en ouvrant un peu plus le banc.


Article Ouest-France
 

Rennes PA 53 - Fougères 64

Dominateurs dans la raquette, les Fougerais imposaient leur physique face à des Rennais moins denses mais particulièrement combatifs (4-12, 7’). Les visiteurs se montraient aussi à l’aise dans le registre extérieur et enchaînaient les tirs longue distance avec Bourcier. Malgré un manque d’efficacité offensive, les locaux parvenaient à rester au contact en accélérant le tempo sur jeu rapide et en durcissant leur défense (15-18, 12’) avant que l’inarrêtable Bourcier n’en remette une couche derrière l’arc pour faire le trou (15-27, 15’). Les Rennais peinaient mais ne rendaient pas les armes à l’image de PerrinSpeights et malgré une forte présence des Fougerais au rebond offensif, l’écart se maintenait jusqu’à la pause (24-32, 20’). La reprise voyait les locaux augmenter encore leur pression défensive pour tenter de contenir des adversaires plus solides (31-36, 25’). Les Fougerais dominaient cependant toujours les débats et si l’adresse extérieure se montrait un temps plus fluctuante, Bourcier, insolent à trois points, allait rapidement remettre les choses en ordres pour les visiteurs (33-46, 29’). Toujours aussi combatifs, les Rennais parvenaient alors à intercepter plusieurs ballons et concrétisaient sur jeu rapide pour revenir au score et entretenir l’espoir (45-52, 37’). Un espoir qui n’allait jamais se concrétiser. Gérant la pression, les Fougerais réalisaient en effet une fin de match sérieuse pour s’imposer de 11 points face à des Rennais qui auront vendu chèrement leur peau. 
 
RENNES PA - FOUGÈRES : 53-64 (9-16, 15-16, 14-15, 15-17).
 Arbitres : M. Marseault et Pozzetto. 
RENNES PA : Josso 3, Rousseau 19, Riveaux 1, Ravache 13, Desilles 1, PerrinSpeights 16. 
PAYS DE FOUGÈRES : Bourcier 24, Duboc 12, Daniou 3, Bourserie 12, Tetainuarii 14. 
 
La réaction du Coach:
Les joueurs étaient prévenus du contexte qui nous attendait à savoir une petite salle, une équipe agressive, un derby. Nous arrivons dès l'entame du match à prendre une avance de 7-8 points mais en raison d'erreurs en défense et de trop nombreux rebonds laissés à l'adversaire, l'écart n'excède jamais 5-6 points ce qui nous laisse à portée de l'adversaire. La deuxième mi temps est conforme à la 1ère, un adversaire qui mixe les défenses pour nous faire déjouer, et toujours quelques erreurs en défense et maladresses en attaque qui nous empêche de prendre une vraie avance. Une grosse adresse dans les tirs extérieurs nous permet d'avoir une fin de match sereine. Jouer les premiers rôle imposent aussi de gagner ce genre de match, même avec un écart modeste. Les joueurs ont été stables et sont prêts à affronter ce genre d'opposition


Article Ouest-France
 

Fougères - ASPTT Caen : 85-56

D’entrée de jeu, les locaux prenaient le jeu à leur compte, Duboc, Bourcier et Tétainanuarii se montraient en évidence (91, 4’). Les visiteurs, par Allerme et Léger, réduisaient la marque (11-7, 6’). Mais Duboc et A. Laizé redonnaient de l’écart au score à la fin du premier quart : 24-13.
La défense fougeraise était mise à l’épreuve par les Caennais, qui remettaient leur équipe dans la partie (24-20, 12’). Kaménica et Tétainanuarii percutaient dans la raquette adverse (30-20, 14’). Les visiteurs commettaient des fautes, et cela permettait aux Fougerais de prendre le large (41-21, 17’). Fougères menait à la pause : 44-29.
 
Lerouxel et Léger (13 pts à eux deux) ramenaient leur équipe sur les talons des Fougerais (47-44, 24’). Tout était à refaire pour les locaux qui n’arrivaient plus à mettre la main sur le ballon, alors que les visiteurs reprenaient confiance (5248, 28’). Sentant le danger, Bourcier et Tétainanuarii, avaient la bonne idée de trouver le cercle adverse à la fin du troisième quart : 58-48.
Les Fougeraiscreusaient l’écart (71-52, 34’). La machine fougeraise était en marche et les Caennais n’arrivaient plus à perturber celle-ci (78 52, 36’). La fin de la rencontre n’était plus qu’une simple formalité pour les Fougerais qui s’imposaient avec la manière : 85-56.

 FOUGÈRES - ASPTT CAEN : 85-56 (24-13, 20-16, 14-19, 27-8). Arbitres : MM. L. Poullelaouen et G. Thirault.

FOUGÈRES : Bourcier 18, Duboc 11, Daniou 6, Noël 1, Bourserie 15, Laizé B., Riou, Laizé A. 3, Tétainanuarii 22, Kamenica 9.

ASPTT CAEN : Léger 11, Dupont 9, Sardin, De Tournade, Allerme 4, Lerouxel 21, Hoflack 7, Toulorge 4 Bacon, Barbier.

C. Evano (Fougères): "Pour cette 1ère à domicile, l'équipe de l'asptt Caen s'est présentée (comme beaucoup d'équipes qui vont se déplacer à Justy specker cette saison) sans pression, avec juste l'envie de faire un exploit et donc de jouer relâché. Une défense agressive et une bonne alternance entre tirs extérieurs et jeu intérieur nous permet rapidement de prendre 15 points d'avance. Mais l'équipe de Caen ayant décidé de nous imposer un faux rythme en jouant en marchant, notre équipe s'est du coup laissée endormir par ce faux rythme. C'est ainsi que Caen est revenu à 4 points grâce notamment à des tirs à 3 points et profitant  également de trop nombreuses pertes de balle de notre part. Une volonté de passer le ballon à l'intérieur pour se rassurer nous a ensuite permis de libérer des espaces pour les joueurs extérieurs qui ont pu prendre de nombreux tirs à 3 points dans de bonnes conditions. La fin de match nous vois dominer les débats grâce également à une défense efficace (7 points marqués seulement pour Caen)."
 
Article Ouest-France
 

Victoire du PFB samedi soir contre L' US LAVAL, prétendant à la montée en N2 !

Laval - Fougères : 82-89

Il a fallu deux prolongations à Fougères pour faire plier les Lavallois. La foule des grands jours s’était donné rendez-vous à la salle Hilard pour ce premier match de la saison. C’est dire l’attente que suscite l’équipe de Sébastien Cartier cette saison. Et en effet, d’entrée les Lavallois répondent présents notamment par Parham qui inscrit 7 points consécutifs. À 11-2, Evano est obligé de demander un temps mort mais Bayo signe son entrée sur le parquet et Laval continue son festival, 15-4 (6’). En panne d’adresse, Fougères subit l’impact physique des locaux mais un changement défensif inverse la tendance. À leur tour en panne d’adresse face à la zone visiteuse et perdant de nombreux ballons, les Lavallois voient fondre les visiteurs sur eux et à la fin du premier acte le score est de parité, 17-17. Les partenaires de Nicolas ont beau réaliser des gestes spectaculaires, les Fougerais se montrent plus réalistes avec Chauvin et Tetainanuarii. À 23-26, Cartier arrête la partie mais son équipe encaisse un 4-0 au retour du temps mort, 23-30 (17’). Heureusement Jouanneau retrouve un peu d’adresse pour ramener ses partenaires dans les roues visiteuses à la pause, 28-30. Après les 15 points initiaux en six minutes, les Lavallois n’ont inscrit que 13 points dans les quatorze suivantes. La dernière période est un chassécroisé ou chaque équipe prend les rênes tour à tour. Finalement les deux équipes devront passer par une prolongation pour se départager, 64-64. Fougères ayant laissé les locaux inscrire un trois points plutôt que de faire faute. La première prolongation ne donne rien, 74-74. Et là c’est Laval qui laisse les visiteurs marquer à trois points sur la dernière possession à 74-71. Dans la seconde prolongation, Laval craque malgré la sortie pour 5 fautes de Tateinanuarii (28 points). Boursier, Duboc et Bourserie alignent trois tirs primés consécutifs qui font passer le score de 75-78 à 75-87. Et finalement Fougères remporte ce match au sommet au bout d’une soirée haletante.

LAVAL - FOUGÈRES : 82-89 (17-17, 11-13, 17-16, 19-18, 10-10, 8-15). Arbitres : M. Burnel et Guet.
LAVAL : Beaulieu 3, Foucher 1, Gelu 6, Bayo 16, Parham 14, Jouanneau 7, Othrys 6, Knezevic 3, Nicolas 26.
FOUGÈRES : Bourcier 13, Duboc 16, Daniou 6, Bourserie 17, Chauvin 6, Riou 0, Laize A. 2, Tetainanuarii 28, Kamenica 0.

Réaction du coach C. EVANO:
" Après une entame de match ratée (17 a 2) qui nous a vu jouer a l'envers de ce que nous avions prévu de faire en attaque et en défense, l'équipe est revenue à un peu plus de sérénité et a une défense de zone qui a perturbé l'adversaire. Nous avons alors contrôlé le rythme du match car l'objectif était de donner le moins possible de possessions à l'adversaire. Un panier miraculeux a 3 points (mais aussi une erreur de notre part de pas avoir fait faute avant le tir) nous envoie en prolongation. Nous avons réussi, malgré la tension et malgré les événements contraires (arbitrage catastrophique mais uniquement dans un sens, celui de laval), nous finissons le match avec un seul joueur intérieur. Les tirs à 3 points qui ne sont pas forcément rentrés pendant le match rentrent dans la 2ème prolongation et comme prévu, l'équipe de laval se met à bafouiller son basket sous la pression. Esprit d'équipe irréprochable, sérénité, goal average intéressant, l'équipe s'est donnée une âme samedi soir mais malheureusement en sport rien n'est jamais acquis et tout est fragile. Victoire à confirmer dès samedi prochain"

Article Ouest France
 

Le PFB remporte le tournoi de CREVIN.

Le Pays de Fougères basket (N3) remporte ce week-end le tournoi de CREVIN. 
Victoire contre RPA (N3) 86-52 et contre Pacé (N3) 76 -51.

Christophe EVANO coach du PdFB
¨Après avoir battu l'équipe du Rennes PA samedi, nous affrontions aujourd'hui Pacé. Comme la veille, notre victoire (76 a 51) s'est construite dans la durée car nous ne menions que de 9 points à la mi temps. Notre adresse à 3 points et une bonne alternance jeu extérieur/jeu intérieur nous a permis d'user l'équipe de Pacé et de prendre une avance suffisante permettant d'ouvrir le banc¨
 
 

Le point sur le recrutement

Point sur l'effectif de Nationale 3 version 2015-2016 :

Prolongations :
- Alexis Laizé
- Yoann Duboc
- Clément Daniou
- Esteban Riou

Départs : 
- Karim Kittar (Rezé)
- François Junior Péhoua
- Camille Berthelot (mutation professionnelle)

Arrivées :
- Rodrigue Teitainanuarii (ex-Vitré N2)
- Geoffrey Bourcier (ex-Vitré N2)
- Benjamin Bourserie (ex-Vitré N2)
- Thomas Chauvin (ex-Fougères, non-muté)
- Grégoire Berthelot (ex-Fougères, non-muté)

 Nouveau coach pour l'équipe de N3 : Christophe EVANO (photos) !

Recrutement terminé. En attente pour Nikola Kamenica qui devrait prolonger !
La reprise des entrainements est programmée mi-Août (plus d'informations à suivre)